LE RENDEZ-VOUS

 
L'ANALYSE

Dans le cadre de la Quinzaine de la Solidarité Internationale de la ville de Bruxelles, Siréas a le plaisir de vous inviter à une projection suivie d’un débat le 6 octobre à 19 heures.

Le film documentaire « La malédiction des ressources » réalisé par Vincent Bruno (2011) explore l’impact du « pillage » des ressources naturelles par les entreprises du Nord sur les populations du Sud. Ce modèle de production et de consommation vorace est une menace non seulement pour l’environnement, mais aussi pour la survie de ces populations.
De nombreuses personnes fuient leur pays d’origine en raison de cette dépossession qui les asservit et leur enlève les moyens économiques de mener une vie digne. Malheureusement ces critères ne sont pas pris en compte lorsqu’ils émigrent vers l’Europe où ils ne rentrent dans aucune case leur octroyant un permis de séjour.

Le film permettra d’introduire le débat qui sera alimenté par un intervenant du Siréas et du CNCD. Le thème du débat: " L’ accaparement des ressources dans le Sud et migrations vers le Nord: un lien de cause à effet trop ignoré ".

Lieu: Ihecs - Auditoire BV2 - Rue du poinçon, 15 à 1000 Bruxelles. L'activité est gratuite !

Le programme complet de la Quinzaine de la Solidarité internationale: www.solidarite2016.bruxelles.be

 

 


L’Europe développe un processus d’externalisation de gestion et de contrôle des migrants dans les pays périphériques et bien plus loin. L’objectif est clair : empêcher les migrants d’entrer dans le territoire européen et, le cas échéant, permettre leur renvoi dans le pays d’origine. En délocalisant la gestion des demandeurs d’asile, elle prône la fermeture des frontières et développe une stratégie de dissuasion. Sous couvert de la lutte contre les passeurs et contre le terrorisme, l’Union européenne institutionnalise une pratique qui viole les Droits de l’homme. L’accord qu’elle a conclu avec la Turquie constitue un exemple de cette violation.

Lire l'analyse

 

LA SENSIBILISATION

 
 

Mots d'enfants

Bien que signataire de la Convention internationale des droits de l’enfant qui prévoit que les pays doivent tenir compte de l’intérêt supérieur de l’enfant, dans toutes les procédures qui le concernent, la Belgique ne reconnaît pas aux enfants tous les mêmes droits. En effet, en matière d’asile ou de séjour, c’est toujours la situation de leurs parents qui prime, qu’importe si l’enfant aura ou non, en cas de retour, droit à une scolarité, à des soins de santé ou à une vie en sécurité. C’est pourquoi le Siréas/SASB et la plateforme Mineurs en Exil ont décidé de mettre en place une action de sensibilisation auprès de la population belge. A cet effet, nous avons créé un outil pédagogique afin de discuter de cette problématique dans des groupes.

Intéressés par notre outil ? Vous pouvez vous le procurer sur demande à This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. . Beschikbaar ook in Nederlands.

A lire également, notre analyse: "La situation des enfants sans-papiers scolarisés en question". N'hésitez pas à réagir sur notre forum.

 

 

 

 

 

 Suivez-nous sur Facebook